News Asutuces
Hifi Home / Bricolage / Accrocher un tableau
fixer un tableau au mur

Accrocher un tableau

Un mur animé de cadres est très agréable et décoratif. Outre les gravures, dessins et peintures. beaucoup d’autres choses s’encadrent : cartes à jouer originales, timbres, pièces de monnaie anciennes, photos, papillons, feuilles et fleurs séchées. etc.

Votre avis

Avis public: Soyez le 1er !
0

Un mur animé de cadres est très agréable et décoratif. Outre les gravures, dessins et peintures. beaucoup d’autres choses s’encadrent : cartes à jouer originales, timbres, pièces de monnaie anciennes, photos, papillons, feuilles et fleurs séchées. etc.

Comment accrocher vos tableaux correctement

Un mur animé de cadres est très agréable et décoratif. Outre les gravures, dessins et peintures. beaucoup d’autres choses s’encadrent : cartes à jouer originales, timbres. pièces de monnaie anciennes, photos, papillons, feuilles et fleurs séchées. etc.

Les cadres sont aujourd’hui volontiers drôles et inattendus. Un bon encadreur saura trouver un cadre en harmonie avec l objet à mettre en valeur.

N’accrochez pas vos cadres en escalier ou en quinconce.
C’est un peu démodé.
Préférez une disposition asymétrique, en ligne droite ou un mur-tableau.

• L’accrochage symétrique

Il convient pour des suites de petits encadrements de mêmes dimensions mais également pour des cadres de tailles différentes sont disposés de façon à composer une forme carrée ou rectangulaire

• L’accrochage asymétrique

Les cadres de tailles et de formes différentes, sont disposés de façon à composer une forme géométrique.

L’accrochage en ligne droite
La base des cadres est « assise » sur une ligne droite.

Le mur de tableau
Le mur devient lui-même un immense tableau : il est entièrement couvert de cadres. L’œil est peut-être un peu trop sollicité, mais ce parti pris deviendra fort original si le style de votre intérieur s’y prête.

tableau-encadrement
Les trucs de l’encadreur
Pour nettoyer des peintures à l’huile encrassées, inspirez-vous de la méthode utilisée par les restaurateurs de tableaux. Préparez un mélange d’essence de térébenthine (50 %) et d’huile de lin rectifiée (50 %). Passez cette «huile » sur le tableau au moyen d’un chiffon doux ou d’une éponge. Essuyez ensuite avec un morceau de tissu en coton très fin, ou en fil. Ne frottez jamais avec force, mais insistez légèrement aux endroits où la crasse s’est déposée.

C’est une des meilleures méthodes. L’essence nettoie sans attaquer la peinture et l’huile nourrit la toile et ravive les couleurs.

D’autres procédés existent, bien sûr, mais le résultat n’est pas parfait. Ainsi, l’emploi de la pomme de terre crue coupée en deux n’est pas à conseiller; si elle supprime la saleté et ravive la couleur, elle laisse après son passage un dépôt blanchâtre qui n’est pas du meilleur effet.

Quant à l’éponge (ou la brosse) humide imprégnée de savon de Marseille, elle donne un résultat satisfaisant bien que superficiel. Mais le savon de Marseille est un détersif et il ne convient pas de renouveler cette opération trop fréquemment sous peine de voir la peinture endommagée.

A éviter absolument :
le recours à des produits détersifs ou à des dissolvants tels que l’alcool qui, en outre, risquent de brûler la peinture.

Où accrocher vos tableaux ?
La bonne hauteur se situe à 1,70 m du sol. Ne placez pas les miniatures au-dessus de cette ligne. Vous pouvez accrochez vos cadres plus bas, si vous vivez au ras du sol .

Les petits plus !
Le passe-partout: c’est un carton dans lequel est découpée une fenêtre laissant voir

le dessin, la gravure ou l’aquarelle. Il peut être recouvert de toile. Il met en valeur l’œuvre à encadrer, mais il a aussi un rôle fonctionnel en l’éloignant du verre.

La Marie-Louise : c’est une baguette de bois, à gorge ou biseauté, placée entre le cadre et le tableau. Elle peut être peinte ou habillée de toile. Elle met en valeur le tableau en l’éloignant du cadre.

Coller une photo
La méthode traditionnelle consiste à appliquer de la colle neutre sur le dos de l’épreuve humide, puis à poser l’épreuve sur le support en la recouvrant d’un buvard, enfin à passer un rouleau de caoutchouc sur l’ensemble pour chasser le surplus de colle.

Les colles cellulosiques ne nécessitent pas d’humidification des épreuves et évitent tout risque de gondolage.

Sachez qu’il existe des toiles autoadhésives sur les deux faces qui facilitent grandement l’opération de collage et des supports à surface auto-adhésive.

Faire un commentaire

Votre mail ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com