News Asutuces
Accueil / Chauffage / Quel chauffage choisir?

Quel chauffage choisir?

Afin de ne pas être influencé par ce qu’on a coutume d’appeler les « groupes de pression », nous avons retenu, pour tout ce qui concerne le choix des matériels et des énergies, les travaux objectifs de l’Agence nationale pour la maîtrise de l’énergie.

Choisir son système de chauffage
Le matériel

Depuis une dizaine d’années, de très importants progrès ont été réalisés dans la conception et la fabrication des matériels de chauffage (chaudières à haut rendement, chaudières à condensation, pompe à chaleur).
Pour le bois et le charbon, il existe maintenant des appareils automatiques qui réduisent les interventions manuelles et permettent une autonomie de plusieurs jours.
Sont ainsi aujourd’hui proposés sur le marché, quatre types de chaudières, dont les rendements sont d’autant meilleurs que la température des fumées est basse.

Le coût du chauffage
Voici, pour vous guider dans le choix d’un système de production de chaleur, les relations de prix des énergies nécessaires à produire un kWh utile de chauffage direct par chaudière ou convecteur.

Toute installation de chauffage central et presque toutes les installations fonctionnant avec des appareils autonomes nécessitent un entretien régulier.
Une chaudière mal entretenue peut, en effet, consommer 10 à 15 % d’énergie de plus qu’une chaudière périodiquement contrôlée.

Si vous n’êtes pas un spécialiste, vous devez confier cette tâche à une entreprise.
Celle-ci effectuera une ou deux visites annuelles durant lesquelles elle procèdera au nettoyage des différentes parties de l’installation (foyer, brûleur, conduits de fumée), à l’équilibrage des corps de chauffage, à la vérification du bon état de l’alimentation et de la distribution.

La notion de confort pour le chauffage
Il appartient à l’usager de définir « son » confort, en fonction d’un certain nombre de critères : activité, permanence de l’occupation, vêtements habituels, âge… C’est une erreur habituelle de ne se référer qu’à la température intérieure de l’air pour caractériser le confort, car le corps humain, même habillé, échange de la chaleur avec les parois qui l’entourent. Cela est particulièrement ressenti, par exemple, lorsque l’on reste immobile près d’une grande baie vitrée, par température extérieure basse , on dit alors que l’inconfort est dû à un effet de paroi froide.

C’est pourquoi une installation de chauffage doit non seulement chauffer l’air, mais aussi et surtout chauffer les parois. Un vieil adage des chauffagistes définit le confort comme étant « respirer de l’air frais entre des parois chaudes ». C’est pourquoi les sensations seront si différentes, entre pénétrer dans une pièce chauffée en permanence par un plancher chauffant, et pénétrer dans une pièce chauffée par intermittence par un convecteur électrique, même si celui-ci a eu le temps, après sa période d’arrêt, de porter la température de l’air a 19°C.
Pour compliquer les choses, le niveau « moyen » de température n’est pas une caractéristique suffisante.

La qualité du dispositif de régulation fait que la température oscillera toujours autour de sa valeur de consigne. Si une amplitude de plus ou moins un demi-degré est très bien supportée, un abaissement trop important, de plus d’un ou deux degrés, sera mal ressenti, même s’il est compensé par une élévation correspondante de la température.

On a le phénomène bien connu et désagréable des « trains de chaleur« .
En plus de la température, interviennent également l’humidité et la vitesse de l’air, qui doivent rester dans des limites acceptables.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com