News Asutuces
Accueil / Jardin / Calendrier de jardinage / Le jardin en Novembre / Les plantations en Novembre

Les plantations en Novembre

Le mois de novembre est le mois par tradition de la plantation des rosiers mais aussi vivaces, des arbustes, des arbres a feuillage caduc et des plantes grimpantes qui ce font généralement aussi au mois de novembre dans la plupart des régions française.
La plantation de rosier
Pour la plantation des vivaces et arbustes Il faut se reporter aux pages consacrées au mois de mars.
Rappelons simplement la préparation du sol :
les trous, et l’amendement du sol sont les travaux essentiels, avec les apports de fumure.
Dans le Nord, on plante les vivaces en mars, les arbustes et les arbres à feuillage caduc en novembre, et les plantes grimpantes et les espèces à feuillage persistant en mars.
Dans le centre de la France , toutes les plantations ont lieu en novembre, mises à part celles des arbustes et des arbres à feuillage persistant, des tapissantes et des plantes grimpantes qui sont également plantées en mars.
Les espèces les plus fragiles des plantes vivaces (voir les plantations au mois de mars) peuvent aussi être mises en place en mars.
Dans la France atlantique et dans les régions du Midi, on peut tout planter de novembre à mars, en évitant toutefois les périodes de gel et de pluie.
En Aquitaine, il est peut-être préférable de reporter à mars la plantation des espèces à feuillage persistant.
Novembre est, dans toutes les régions de France, le mois de la plantation des rosiers.

LA PLANTATION DES ROSIERS

Leur préparation est la même que celle des arbustes à feuillage caduc. Les dimensions des trous varient selon les familles de rosiers. Pour les polyanthas et les floribondées, il faut un trou de 50 x 50 x 50 cm; pour les rosiers buissonnants, 60 x 60 x 60; pour les rosiers arbustes et les rosiers botaniques, 65 x 65 x 65; pour les rosiers miniatures, 40 x 40 x 40 cm; pour les rosiers grimpants ou sarmenteux, 65 x 65 x 65 cm. Le fumier doit être placé au fond du trou. Un lit de 15 cm, tassé au talon et recouvert de 3 à 5 cm de sable grossier, est largement suffisant.

Les rosiers apprécient une terre de jardin classique et peuvent même prospérer dans un sol lourd et argileux. Dans les sols sablonneux, il est préférable de s’en tenir à deux familles de rosiers arbustes, les rugosa et les Bengale. Dans le Midi, on peut leur ajouter les rosiers Thé (de Chine) (sélection de Nabon¬nand) et les rosiers sarmenteux dits de l’île Bourbon.

Le buttage des rosiers

Il s’agit d’élever une butte de terre, pour recouvrir la greffe et le départ des rameaux, ce qui porte la hauteur de la butte à 20 ou 25 cm.

La préparation des plants

Elle est très simple. On retaille légèrement les racines, en éliminant celles qui sont mâchées ou cassées, et en les pralinant. Le pralinage consiste, nous l’avons vu, à les tremper dans un mélange d’eau et de terre qui a la consistance d’une vase serai-liquide ou d’une crème épaisse. On peut également joindre à ce mélange du fumier, quoiqu’il soit étrange de mettre en contact des plaies fraîches et du fumier.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com