News Asutuces
Hifi Home / Matériaux / Le papier peint

Le papier peint

Vinyle expansé ou Papier tissé à chacun son style et pour chaque pièce, les nouvelles tendances de décoration à l’aide du papier peint reviennent en force surtout depuis l’arrivée des stickers et pochoir car c’est un bon moyen de changer l’atmosphère d’une pièce !

Votre avis

Résumé : Notez cet article si il vous a été utile

Note de l'utilisateur 3.6 ( 1 votes)
0

Vinyle expansé ou Papier tissé à chacun son style et pour chaque pièce, les nouvelles tendances de décoration à l’aide du papier peint reviennent en force surtout depuis l’arrivée des stickers et pochoir car c’est un bon moyen de changer l’atmosphère d’une pièce !

Les différents papiers peints


Vous avez sur le marché une multitude de papiers peints, différents par leur matière, leur préparation, leurs motifs et leurs couleurs.
Depuis ces dernières années, les fabricants ont produit des papiers faciles à poser par des non-professionnels.
La nouvelle tendance du sticker permet aussi de décorer son intérieur facilement grâce aux stickers muraux qui connaissent un très grand succès actuellement leur format assure un impact fantastique sur une pièce de la maison.

Les papiers peints émargés
Autrefois, tous les papiers peints étaient bordés sur les côtés par une lisière qu’il fallait enlever avec un « sabre » sur la table à encoller, ce qui demandait beaucoup plus ce travail et de temps. Actuellement, presque tous les papiers peints, à l’exception de certains papiers peints très luxueux, sont vendus « émargés ».

Les papiers peints préencollés.
Le dos du papier est uniformément enduit de colle séchée. Pour poser le papier, il suffit de mouiller le papier à l’eau claire pour redonner à la colle sa viscosité d’origine. Ils suppriment ainsi la préparation et la pose de la colle.

Les papiers pelables
Le support de ces papiers est composé de deux couches de papier ayant la possibilité de se dédoubler. Lorsque vous désirez enlever le papier, il suffit de tirer à sec la couche supérieure qui se « pèle » littéralement. Il reste sur le mur la seconde couche du papier sur laquelle il est ensuite possible de coller un nouveau revêtement.

Les papiers lavables et lessivables.
Ces papiers ont subi un traitement spécial qui rend leur surface étanche. Suivant le traitement qu’ils reçoivent, ils peuvent être simplement lavés à l’eau claire ou lessivés avec de la lessive.
Si le papier est léger, il risque d’être difficile à poser car il se déchirera facilement. Si le papier est très épais il risque d’être raide et également difficile à poser. Le papier qui se prête bien à la pose doit être souple et pas trop léger.
Les papiers d’apprêt sont employés comme sous-couche, si l’on veut obtenir une surface parfaitement égale, car leur porosité rend le collage plus régulier.

Conseil
Vous choisirez la couleur du papier d’apprêt toujours plus claire que celle du papier peint nt sur lequel il sera collé.

Les papiers classiques imprimés
Ce sont des rouleaux imprimés à la machine avec une ou plusieurs couleurs. Ils seront ou non préencollés, émargés ou pelbles. Leur qualité variera suivant le papier et les encres employés. S’ils sont légers, ils seront moins chers mais moins résistants à la pose. S’ils sont épais, ils seront d’un prix supérieur mais ont le grand avantage de ne pas se déformer sous la colle et de camoufler les irrégularités possibles du mur.

Les papiers vinyles
Ils sont maintenant très largement répandus et utilisés, puisqu’ils sont généralement lessivables, dans toutes les cuisines et les salles d’eau. Ils sont faits d’un support de papier sur lequel est collée une pellicule vinylique portant les couleurs et les motifs du décor.

Les papiers gaufrés
Ce sont généralement des papiers de qualité que l’on obtient en les faisant passer entre deux rouleaux portant un motif plein et en creux, gravant ainsi un relief.

Les papiers velours ou floqués
Ils sont fabriqués selon le procédé du flocage qui consiste à encoller la face apparente du papier avec un pochoir du motif à reproduire. Le papier est ensuite recouvert de fibres de même hauteur (soie, nylon, bois) qui sont encollées uniquement sur les parties réservées par le pochoir. Ils sont en plusieurs couleurs et leurs motifs sont généralement de style.

Les papiers japonais
Ils sont fabriqués à l’aide de fils de soie ou de pailles de riz collés et entrecroisés.

Les papiers liège
Ils sont composés de fines lamelles de liège juxtaposées et collées sur un support de papier.

Les papiers métallisés
Ce sont des papiers de luxe recouverts d’une fine pellicule de métal qui leur donne un aspect argenté, cuivré, doré, etc. C’est le mur et non leur dos qui sera encollé. Ils ne sont pas toujours très faciles à poser.

Les tissus contrecollés
Ce sont, comme leur nom l’indique, des tissus collés sur un support de papier. Leur pose n’est pas toujours simple.

Les revêtements muraux en matières plastiques
Employés comme des papiers peints ils sont extrêmement solides et lessivables. Leur pose n’est pas plus difficile que celle d’un papier peint si la colle a été bien choisie.

Faire un commentaire

Votre mail ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com