News Asutuces
Hifi Home / Matériaux / Les pierres de construction

Les pierres de construction

Connaitre et reconnaitre chaque type de pierres utilisées pour la construction d’une maison et le parement d’un mur.

Votre avis

Avis public: Soyez le 1er !
0

Connaitre et reconnaitre chaque type de pierres


Les matériaux contemporains, utilisés pour la construction, n’ont rien de bien séduisant, mais en revanche, ils ont des qualités techniques appréciables.
Les traditionnels comme la pierre, au contraire, sont devenus rares et chers, pourtant, ils interviennent toujours dès que l’on veut atteindre une certaine qualité d’aspect, comme éléments rappelant les traditions dans la construction actuelle.

Les pierres
Origine des diverses pierres calcaires pouvant être utilisées en construction :
Dans l’ Aisne : Billy et Vierzy (pierres tendres à très tendres).
L’Oise : Saint-Maximin, La Bouloye (roches tendres à demi-fermes).,

à Saint-Maximin, on trouve aussi de la roche ferme.
Val-d’Oise : Miry ; Charente : Saint-Même et Sireuil .
Bouches-du-Rhâne : Fontvieille (roches tendres) .
Meuse : Euville, Beauvillers.
Vienne : Migne, Chauvigny.
Yonne : nombreuses origines, Larrys, Massangis.
Côte-d’Or : Cargolain, Comblanchien..

Dalles de pierres naturelles

Ardoise sermone : ardoise violet bleu marbré ; schisteuse (lits très serrés), très plates, les dalles sont obtenues par clivage, usage intérieur ou extérieur.

Dalle de la Rhune :
Grès dur, rose lie-de-vin.
Deux faces délitées assez plates, non glissantes, rives brutes de clivage ou de taille à la main ou de sciage machine.
Pour usage sol en extérieur : en terrasses, passe-pieds, allées.
Mural (intérieur et extérieur) : murets, murs, placages, soubassements, etc.

Dalles de quarkzite (Arendal) :
Nuancées du gris clair au gris foncé brillant.

Pierre naturelle clivée, rustique, assez plate, non glissante. Pour revêtement de sol, habillage mural, escalier extérieur et intérieur.
Très haute résistance à l’usure, ingélivité absolue, résistance aux acides et aux intempéries, bonne conductibilité thermique.
Dallages rustiques : opus incertum à bords irréguliers.
Existe en quartzite rouge appelé Armor rose, même usage que le quartzite gris.

Pierre de Côte-d’Or :
Ce calcaire très dur, à grains serrés, existe en crème, rouge et « pain grillé ».

Dalles délitées très rustiques.
Usage en sol extérieur : dallage de terrasses, passe-pieds, allées, murs et murets.
Opus incertum : épaisseur 30 à 50 mm environ.
Moellons : assise de 8 à 20 cm. Dallage à caractère rustique, convient parfaitement à l’aménagement de jardins à l’anglaise.

Pierre rose provençale :
Calcaire très dur, très résistant : 2 200 à 2 500 kg/cm2.
Fond beige avec veinages roses et violets plus ou moins soutenus.
Se rapproche d’un comblanchien.
Présentation sciée, égrisée ou polie selon usage.

Pierre de Bavière :
Calcaire très dur, résistance exceptionnelle aux frottements.
Pierre très compacte à surface légèrement grenue (genre peau d’orange).
Tenue variable selon les conditions climatiques. La résistance au gel ne peut être garantie.

Dalles brutes :
Du jaune clair au brun jaune.
En adoucissant et en polissant la surface, le jaune clair peut virer et prendre des nuances gris clair. De petites veines foncées dans la roche sont des dépôts de spath calcaire, dit « verriers », qui ne nuisent en aucune façon à la qualité et à la résistance.

Pierre romane (antique) :
Calcaire dur. Fond ocre beige avec veinages plus soutenus.
Présentée brute de sciage pour opus incertum, adoucie pour carreaux taillés d’intérieur ou panneaux, polie lustrée pour revêtements muraux.
Usage : intérieur ou extérieur au choix. Pierre vieillissant bien et prenant une belle patine.

Pierres de parement
Selon la préparation, une roche peut prendre divers aspects.

Adoucie : les irrégularités sont supprimées, pas de rayures visibles à l’ail. Bossagée : parement brut d’éclatement.
Bouchardée : parement à creux irréguliers de 1 à 2 mm de profondeur.
Ciselée : pierre de parement ayant de fines rayures.
Polie : pierre unie brillante. Smillée : parement ayant des rayures parallèles de 3 à 7 mm d’épaisseur.

Faire un commentaire

Votre mail ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com