News Asutuces
Hifi Home / Extérieur / Traitement des bois extérieures

Traitement des bois extérieures

Tous les bois extérieurs (huisseries, clôtures, volets…) doivent être efficacement protégés contre les attaques des insectes, des champignons et des intempéries. Même les essences réputées imputrescibles, comme le châtaignier ou le cèdre rouge, ne peuvent garder leur beauté qu’avec une protection efficace contre les rayons solaires.

Le chêne, bois très dur, ne craint pas les insectes quand il est utilisé à l’intérieur. S’il est exposé à la pluie, il est la proie des champignons, puis des insectes xylophages (insectes dont les larves, ou parfois les adultes, se nourrissent de bois).

Pour que le traitement soit efficace, vous devez prendre soin de bien nettoyer le bois au préalable. Décapez, si nécessaire, les anciennes traces de peinture ; brossez les mousses et les poussières accumulées ; poncez et dépoussiérez avec une brosse ; passez une éponge légèrement humidifiée avant d’appliquer les produits.

Commencez par appliquer un produit insecticide et fongicide dit « d’imprégnation », qui pénètre dans le bois, mais ne le protège pas contra les intempéries.

Appliquez ensuite un produit protecteur et décoratif, comme une peinture microporeuse « spéciale bois extérieurs » ou une lasure. Les lasures ne forment pas de film étanche comme le vernis, mais permettent au bois de respirer sans laisser pénétrer l’eau de pluie ; elles exercent une action insecticide et fongicide en surface, et une fonction de protection contre les rayons solaires (responsables du grisaillement du bois). Leur transparence met en valeur le veinage des bois.

N’employez que des lasures colorées sur les bois extérieurs (les lasures incolores, valables pour les bois intérieurs, ne protègent pas contre les rayons solaires).

Un conseil : lors de l’application du produit d’imprégnation, passez plusieurs couches sur les coupes et assemblages de pièces de bois : imbibez-les jusqu’à ce que le bois ne puisse plus absorber, surtout si elles sont habituellement au contact avec le sol.

Pour rénover les bois « lasurés », repassez une couche de lasure après avoir bien nettoyé les surfaces à traiter (à la brosse dure ou au nettoyeur haute pression). Utilisez une lasure colorée claire pour éviter de trop foncer la teinte du bois, ou un rénovateur de lasure incolore.

Les terrasses en bois

La plupart des problèmes proviennent de l’humidité qui émane du sol au-dessous. Étendez sur celui-ci des bandes de polyéthylène en rouleau ou du feutre asphalté pour toiture, et recouvrez de 5 cm de sable.
Si la peinture s’écaille, décapez le bois et appliquez une peinture microporeuse « spéciale bois extérieurs ». Elle n’est, bien sûr, efficace que sur des bois sains ; si une pièce de bois est vermoulue, changez-la.

Si les marches d’un escalier en bois sont trop usées, enlevez-les soigneusement et reposez-les à l’envers. Si elles sont trop fatiguées ou vermoulues, changez-les.
Pour enlever une marche, frappez dessous avec un marteau. Puis donnez un bon coup dessus, pour faire sortir les clous que vous retirerez avec la panne fendue du marteau, une tenaille ou un arrache-clou.

Lorsqu’une solive plie, vous pouvez sans doute glisser un support par-dessous pour la redresser, si la galerie est petite et légère. Installez sur le sol une assise solide. Mesurez la distance entre l’assise et le dessous de la solive en tenant compte du redressement voulu ; coupez un madrier et faites-le entrer de force sous la solive.
Voulez-vous renforcer une solive ? Redressez-la avec un madrier ou un cric, puis doublez-la d’une nouvelle solive de même dimension.

Faire un commentaire

Votre mail ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com