News Asutuces
Hifi Home / Matériaux / Les vitrages de fenêtre

Les vitrages de fenêtre

Le choix du vitrage de vos fenêtres génère des économies rapides et conséquentes. Non seulement vous luttez contre les déperditions de chaleur mais vous limitez également vos dépenses en matière de chauffage. L’isolation thermique libère ainsi votre pouvoir d’achat.

Votre avis

Résumé : Notez cet article si il vous a été utile

Note de l'utilisateur 3.05 ( 1 votes)
0

Le choix du vitrage de vos fenêtres génère des économies rapides et conséquentes.
Non seulement vous luttez contre les déperditions de chaleur mais vous limitez également vos dépenses en matière de chauffage.
L’isolation thermique libère ainsi votre pouvoir d’achat.

Le verre armé
C’est un verre, ou une glace, translucide, dans lequel est incorporé un treillis d’acier.
Les mailles de ce treillis sont de 12,5 mm ou de 25 mm. L’armature formée par le treillis d’acier ne participe pas à la résistance mécanique de la feuille de verre, elle a cependant pour effet de retenir les morceaux de verre en cas de rupture et de s’opposer à la pénétration éventuelle du corps qui a provoqué le bris de verre.
Le verre armé est plutôt choisi pour sa résistance améliorée vis-à-vis du feu.
fenêtre décorative
Le verre trempé
Le verre trempé est obtenu en faisant subir un traitement thermique ou chimique à du verre ordinaire.
L’opération de trempe le rend insensible aux brusques changements de température, très élastique et résistant aux chocs. Par rapport une feuille de verre de même épaisseur, une feuille de verre trempé est capable de résister à des sollicitations extérieures plus élevées.
En règle générale, on considère qu’une glace trempée est environ cinq fois plus résistante qu’une glace recuite de même épaisseur.
La plupart des produits verriers trempés ne peuvent être découpés ou façonnés.
C’est donc avant la trempe que toutes les opérations nécessaires ; la mise en œuvre ou à l’utilisation (encoches trous, etc.) doivent être réalisées.

Le verre feuilleté
Le verre feuilleté consiste en un assemblage de deux feuilles au moins de verre collées, de manière permanente, à l’aide d’un intercalaire en matière plastique présentant une bonne adhérence au verre et au taux d’allongement important avant déchirure. Le butyral de polyvinyle est la matière plastique utilisée.

Le verre feuilleté à base de résines coulées 
Il s’agit de résines polymériques que l’on coule entre deux feuilles de verre et que l’on polymérise ensuite à l’aide d’un rayonnement UV ou d’un catalyseur actif à basse température. Si les performances mécaniques sont inférieures à celle; d’un verre feuilleté classique, les performances acoustiques sont, par contre, supérieures du fait des caractéristiques intrinsèques des résines généralement utilisées.

Les vitrages isolants

Le vitrage isolant contribue aux économies d’énergie en réduisant les déperditions thermiques.
Il permet en plus d’augmenter le confort et l’espace habitable en supprimant l’effet de paroi froide, de retarder ou même d’annuler les condensations. Les vitrages isolants sont composés de deux glaces qui délimitent un espace d’air déshydraté Un intercalaire périphérique détermine l’espace d’air et réalise l’étanchéité de l’ensemble. L’isolation thermique d’un vitrage isolant classique est fonction de l’épaisseur de sa lame d’air 3,4 W/m²°C pour lame d’air de 6 mm, 3,2 W/m²°C pour lame d’air de 8 mm, 3,1 W/m²°C pour lam d’air de 10 mm, 3,0 W/m²°C pour lame d’air de 12 mm.

L’épaisseur et la nature des composants verriers peuvent varier en fonction des dimensions du vitrage et des différentes fonctions que l’on veut lui faire jouer.
En effet, pour des raisons de tenue mécanique, plus les dimensions du vitrage seront grandes, plus les efforts auxquels il sera soumis seront importants, plus les épaisseurs des composants verriers seront fortes . Les fabricants publient des abaques de mise en œuvre évitant toute incertitude.

Vitrages pour rénovation de fenêtre
Le vitrage isolant de rénovation est équipé en usine d’un profilé d’adaptation.
Les vitrages de St Gobain ont mis au point une gamme de profilés d’adaptation en aluminium et PVC (chlorure de polyvinyle) de différentes largeurs (14 à 20 mm). Par leur variété de formes, ces profilés offrent des solutions à la plupart des problèmes de mise en œuvre des vitrages isolants dans les fenêtres anciennes, même si elles présentent un défaut d’équerrage ou de gauchissement.

Les films polyesters
Il s’agit de films polyester très minces (50 à 200 microns) à appliquer sur les vitrages existants. Ces films sont enduits d’un adhésif puissant protégé par une pellicule antiadhésive qui est enlevée avant la pose. Ils sont généralement collés sur la face interne des vitres. Leur pose, nécessitant certaines précautions (propreté, température, éliminations des bulles d’air), est généralement réalisée par des spécialistes. Leur faible résistance à la rayure nécessite des précautions très strictes en ce qui concerne leur entretien.

Les matériaux plastiques
On distingue généralement les matériaux acryliques, panneaux transparents constitués de polymétacrylate de méthyle et les panneaux de polycarbonate formés par extrusion de résine de polycarbonate.
Ces deux types de vitrages plastiques sont parfois dénommés vitrages organiques.

Faire un commentaire

Votre mail ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com