News Asutuces
Accueil / Plomberie / Les fuites de gaz
reparation des fuites de gaz

Les fuites de gaz

La réparation de fuite de gaz
Si vous n’êtes pas suffisamment attentif, ou que vous ne vous sentez pas enclin à suivre nos conseils à la lettre, mieux vaut vous abstenir d’effectuer vous-même ces travaux et faites appel à un spécialiste pour l’entretien ou la réparation d’une fuite de gaz.

Pour la réparation de fuite de gaz, vous devez opérez en deux temps :
• Détectez la fuite en la localisant.
Même si vous décidez de faire appel à un dépanneur professionnel, vous économiserez ainsi un temps précieux, puisqu’il vous facturera au même prix la recherche de la fuite et la réparation. Par ailleurs, cette détection vous permettra peut-être de circonscrire la panne, de l’isoler à l’aide de robinets d’arrêt divisionnaires et de continuer ainsi à utiliser le reste de l’installation.

• Réparez la fuite.
Cette réparation peut aller du simple resserrage d’un écrou à une brasure au chalumeau. Selon votre outillage et votre habileté manuelle, vous jugerez si vous pouvez venir à bout de la panne ou si vous devez la confier à un spécialiste. Si vous n’êtes pas parfaitement sûr de vous, optez pour la seconde solution… et observez le travail du professionnel, de façon à pouvoir éventuellement l’effectuer à votre tour, lorsque l’occasion s’en présentera.

•Comment détecter une fuite et (éventuellement) la réparer

Les professionnels vous le confirmeront : rien ne vaut l’odorat pour déceler la plus petite présence de gaz.
En effet, les divers éléments combustibles du gaz sont mêlés à un « parfum » que vous connaissez tous, fait pour rendre le gaz plus odorant, et donc plus perceptible.
– Si vous sentez la moindre odeur de gaz, n’allumez aucune lumière, même électrique, l’étincelle d’un inter- rupteur risquant de provoquer une explosion.
– Ne touchez à aucun robinet des appareils en fonctionnement dans la pièce.
– Ouvrez immédiatement la fenêtre la plus proche.
– Fermez le compteur.
– Ouvrez d’autres fenêtres de façon à créer un courant d’air
– L’odeur étant nettement dissipée, le compteur sera rouvert
– soit par vous-même, si la fuite a lieu dans la pièce où se trouve le compteur.
– soit par un aide, si la fuite a lieu dans une autre pièce : assurez-vous alors d’être entendu sans difficulté par votre aide.
– Dans le silence le plus complet possible, une fois le compteur ouvert, écoutez si un bruit de fuite se fait entendre. Cette précaution est importante : si vous n’entendez rien, la fuite est suffisamment petite pour que vous puissiez la détecter sans risque d’incommodation.
Si, au contraire, vous percevez un sifflement, vous pouvez localiser la fuite de façon plus précise en examinant les appareils à gaz, et les tuyauteries d’alimentation.
– En cas d’investigations prolongées, refermez le compteur quelques minutes pour permettre à l’air de se renouveler. Laissez toujours les fenêtres ouvertes.
– N’utilisez pas de flamme vive pour repérer la, présence d’une fuite : c’est inutilement dangereux.

•Vérifiez, dans l’ordre :
1°La position des robinets.
La fuite peut provenir d’un robinet laissé ouvert sans que le gaz ait été allumé.

2° L’état des raccordements souples.
Manœuvrez-les avec précaution, car ils peuvent être usés, et s’ils se fendaient au cours de votre examen, vous risqueriez de leur imputer, à tort, la fuite.
– Préparez de l’eau savonneuse ou servez-vous des mélanges vendus tout préparés dans le commerce. Plongez-y le doigt et enduisez-en les parties suspectes de l’installation : raccords, robinets, etc. La moindre fuite formera des bulles de savon.
Si le tuyau souple est abîmé (qu’il se soit durci ou fendillé) ou s’il présente une fuite, remplacez-le.
Évitez les rafistolages — très dangereux — avec un ruban adhésif.
Ouvrez ensuite le robinet d’arrêt et procédez à une nouvelle investigation olfactive en insistant aux points suspects de fuite : raccords, robinets…
Par la suite, ne laissez jamais un tuyau souple en arriver à ce degré d’usure.
Changez-le tous les six mois, s’il est fait d’éléments composites (embout, plus tuyau);
Chaque année s’il est en caoutchouc monobloc; tous les deux ans s’il est en plastique souple et épais (tuyaux de gaz butane et propane).

3° L’état des raccordements d’appareils susceptibles d’être soumis à des chocs (cuisinières fixes, radiateurs fixés, etc.).
– Enduisez d’eau savonneuse tous les raccords filetés où se branchent les divers appareils.
A la première bulle révélatrice, resserrez l’écrou défectueux.
Ajoutez ensuite un peu d’eau savonneuse, et, si la fuite persiste, après un blocage à fond, fermez le robinet d’arrêt du circuit et le compteur.
– Desserrez l’écrou et remplacez le joint de fibre assurant l’étanchéité entre le raccord et le tuyau par un modèle en tout point semblable (les joints sont calibrés).
– Enduisez le joint de graisse aux silicones.
– Resserrez l’écrou, ouvrez les robinets et le compteur, et procédez à une nouvelle vérification à l’aide de l’eau savonneuse.

4° L’état des robinets d’arrêt commandant les appareils, et de ceux installés sur le parcours de la tuyauterie.
Enduisez d’eau. savonneuse le filetage des écrous de raccordement ainsi que l’axe manœuvré par la poignée (dessus et dessous). En somme, tout ce qui représente un assemblage mobile ou non.
– Resserrez les écrous en suivant les indications du paragraphe 3° au dessus.
– Pour les robinets à boisseau, formés d’un cône maintenu dans sa position par un couvercle percé, resserrez ce couvercle jusqu’à ce que l’eau `savonneuse cesse de faire des bulles.

5° Les tuyauteries.
Elles nécessitent l’investigation la plus longue, mais représentent aussi les possibilités de fuite les plus restreintes. Pour détecter la fuite, suivez le tuyau d’un bout à l’autre en le reniflant; insistez aux endroits mal fixés ou susceptibles d’avoir subi un choc.
– S’il se manifeste une odeur suspecte, enduisez l’emplacement concerné sur le tuyau avec de l’eau savonneuse.
– En cas de fuite sur un tuyau, n’essayez pas de faire les réparations vous-même : faites appel à un professionnel et cela pour trois raisons :
1° la soudure à froid est interdite sur les tuyaux de gaz;
2° le plomb exige une soudure à l’étain. qui n’est pas facile à réaliser même pour les spécialistes;
3° le cuivre requiert une brasure, dont la technique déborde le cadre de ce site.

Les appareils.
Un appareil est rarement à l’origine une fuite. Quand il reste fermé, la fuite ne se manifeste
pas; quand on l’ouvre, la fuite se trouve partiellement absorbée par la combustion du gaz (presque totalement si l’appareil est équipé d’un conduit d’évacuation : un radiateur par exemple).
Le gaz peut manifester sa présence en s’enflammant, lorsque la fuite se situe à proximité des brûleurs.
En dehors de cette dernière éventualité une fuite sur un appareil ne peut être indiquée que par une légère odeur subsistant au cours du fonctionnement, ou lors de la révision annuelle.
Si vous avez détecté une fuite, limitez votre intervention au resserrage d’un écrou ou d’une vis; il n’est pas telle de resserrer un boulon ou une vis sur la partie du circuit qui ne se trouve pas en contact avec la flamme voir plus haut comment procéder). Il n’en va pas de même pour les raccordements corrodés par la calamine. les brusquez pas, car le métal est devenu cassant, humectez-les abondamment avec du dégrippant, laissez agir une heure en rajoutant un peu de produit tous les quarts d’heure. Si le filetage ne se dégrippe pas, appelez le dépanneur.

Un commentaire

  1. peut’ on utiliser de la filasse pour étanchéifier un raccord gaz ou est’ il préférable de prendre du teflon

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com