News Asutuces
Hifi Home / Plomberie / Fuite de tuyau sous pression
réparation de tuyau soudure chalumeau

Fuite de tuyau sous pression

La réparation des fuites de canalisations sous pression.
Bien que ce type de panne constitue « une fuite » dans langage des profanes, elle est assez grave pour qu’on ce réserve un paragraphe.

Alors qu’une fuite de raccord d’appareil se traduit par un goutte à goutte ou un filet d’eau, une fuite de tuyauterie se manifeste par un jet d’eau continu puissant et dévastateur au point qu’il faut fermer immédiatement le robinet d’arrêt et réparer ou faire réparer par le plombier… s’il est libre.

La réparation d’une, telle fuite vous oblige à savoir manier la soudure.
Il y a deux moyens pour souder. Le plus facile, qui ne nécessite pratiquement aucun matériel : la soudure à froid, et le plus élaboré qui demande un petit tour de main : la soudure au chalumeau.
La soudure à froid n’est valable que si elle est parfaitement exécutée et si elle n’est pas soumise à des efforts mécaniques. Elle est à conseiller pour les fuites de faible importance (trou provoqué par un objet pointu) mais à déconseiller dans le cas de fissures larges (fentes par éclatement dû au gel).
La soudure au chalumeau assure une sécurité totale en révélant immédiatement sa réussite ou son échec. Elle est à conseiller pour réparer les fuites qui se situent au niveau des raccords à soudure capillaire et pour l’obturation de tuyaux en cuivre.

Règles générales.
Avant d’effectuer une réparation à la soudure à froid ou au chalumeau :
1° Fermez le robinet d’arrêt qui commande l’installa ion.
2° Vidangez la tuyauterie en ouvrant le robinet de puisage le plus proche de l’endroit à réparer en vérifiant que l’eau ne goutte plus du robinet de purge situé près du robinet d’arrêt
3° Essuyez la partie endommagée et le laissez-la sécher au besoin, en l’exposant à la chaleur d’un radiateur:
cette dernière précaution est inutile avec la soudure au chalumeau, la flamme assurant le séchage.

La soudure à froid
C’est volontairement que nous limiterons le terme « soudure à froid  » à certains produits : ceux qui contiennent de la poudre métallique mêlée à une résine durcissant au contact de l’oxygène de l’air ou par évaporation de solvant, et ceux qui contiennent un durcisseur.
Ce genre d’amalgame présente sans doute moins de résistance qu’une soudure véritable mais ses qualités physiques permettent de le considérer comme un moyen de souder suffisamment efficace pour les travaux abordés sur cette page. De toute façon, une soudure à froid réussie est beaucoup plus solide qu’une soudure au chalumeau mal faite.

• Pour souder à froid, procédez de la manière suivante:
Essuyez la partie à souder, puis dégraissez-la avec un chiffon imbibé de trichloréthylène.
Si la pièce à colmater est en plomb, ou recouverte de soudure à l’étain, désoxydez-la en vous servant d’une râpe fine.
S’il s’agit de cuivre ou de bronze, utilisez une lime à métaux. Dans les deux cas, le métal doit devenir brillant, et laissez apparaître les stries de l’outil employé, cela facilitera la prise de la soudure.
Si le trou fait moins d’un millimètre, creusez-le légèrement à l’aide d’un grattoir, ou d’un poinçon carré. Cela permettra mieux encore d’en désoxyder les bords internes et de faire pénétrer le produit en profondeur.
En revanche, si le trou dépasse un millimètre, refermez-le autant que possible en rapprochant les bords à petits coups de marteau, sinon la soudure risque de couler à l’intérieur de la canalisation.
Ces différentes manipulations risquent d’avoir graissé les parties à enduire, nettoyez celles-ci à nouveau avec du trichloréthylène.
Préparez la soudure en respectant scrupuleusement les indications de dosage portées sur la notice.
Enduisez le trou à obturer avec la pâte de soudure puis, après une pause de quelques minutes, recouvrez le tout avec 2 ou 3 mm de pâte.
. Laissez durcir. N’ouvrez l’arrivée d’eau de la canalisation que lorsque la soudure à froid a fini de durcir : elle doit résister fermement à la pression de l’ongle.


Soudure au chalumeau
Pour réaliser ce type de soudure, il vous faut un petit chalumeau, un décapant universel, un fil de soudure à l’étain, une râpe fine (pour le plomb), une lime (pour le cuivre) et de la toile émeri (dans le cas d’une soudure capillaire).

Avant d’entreprendre la réparation, fermez l’arrivée d’eau et vidangez la canalisation . Ensuite, vous procèderez différemment selon la fuite à laquelle vous avez affaire

• Premier cas.
La fuite se produit à l’emplacement d’un raccord soudé (raccord à soudure capillaire.
Cette soudure, mal faite à l’origine, n’a pas pénétré par capillarité, vous devrez donc la renforcer en opérant ainsi :
Désoxydez le bord du raccord en le frottant vigoureusement à l’aide d’une toile émeri.
Enduisez celui-ci de pâte décapante.

Chauffez le raccord au point indiqué avec le sommet de la partie bleu clair de la flamme du chalumeau.
Cette manœuvre suffit généralement à faire pénétrer la soudure existante dans le raccord mais, pour plus de sûreté, déplacez la flamme et présentez le bout du fil de soudure à la base du raccord. Laissez le fil jusqu’à ce que la soudure perle, brillante, au bord du raccord. Si ce fil ne fond pas et n’est pas absorbé par le raccord, recommencez à chauffer.
Réchauffez légèrement au chalumeau et c’est tout. Attendez une minute pour vérifier l’efficacité de votre travail en remettant l’eau en circuit.

• Deuxième cas.
La fuite se produit par un petit trou dans un tuyau de cuivre.
Évasez le trou en forme conique. Utilisez un foret à métaux que vous manœuvrez à la main et non avec une perceuse qui tourne trop vite.
Désoxydez le pourtour du trou sur une surface d’environ 1 CM2, à l’aide d’un morceau de toile émeri.
Enduisez la surface désoxydée de pâte décapante.
Chauffez au chalumeau avec la pointe bleu clair de la flamme.
Otez la flamme et présentez le fil de soudure. S’il forme une perle brillante remplissant le trou conique , attendez une dizaine de secondes.
Sinon, chauffez à nouveau jusqu’à ce que le phénomène se produise.
Regarnissez le colmatage avec une légère couche de décapant.
Chauffez la soudure près du trou rebouché.
Faites tomber une goutte de soudure tout contre le colmatage.
Le chalumeau dans une main, saisissez de l’autre un morceau de toile pliée en quatre.
Chauffez la goutte de soudure quelques secondes puis écartez le chalumeau. Étalez aussitôt la goutte de soudure avec le carré de toile pour recouvrir et épaissir le colmatage.
Ne chauffez pas trop, sinon la soudure devenue liquide risquerait de s’échapper par le trou vers l’intérieur du tuyau.

• Troisième cas.
La fuite se produit par une fente dans tuyau de cuivre.
Essayer de colmater cette fuite avec de la soudure demanderait un tour de main trop sérieux (la soudure en fusion risquant à tout moment de s’écouler dans la fente.
Coupez plutôt le tuyau de part et d’autre de la fuite en y glissant un manchon si la fente est petite ou, si la fente est grande, en interposant un morceau de tuyau de même diamètre racordé par deux manchons. Opérez lors une série de soudures capillaires.
Nous recommandons d’autant plus cette méthode qu’une fuite occasionnée par une fente dans le métal est due presque toujours à un affaiblissement de ce dernier (manœuvres répétées, éclatement dû au gel, etc.). Le métal est alors mince et cassant. Remplacez-le par une section neuve, la plus longue possible.

Voici comment procéder pour opérer cette substitution

Dévissez les colliers de fixation sur une longueur d’un mètre de part et d’autre de la fuite.
Coupez la partie à changer, soit à l’aide d’une scie à métaux soit, si vous disposez de suffisamment de place pour le faire tourner, avec un coupe-tube. Coupez une section de tube neuf d’une longueur inférieure de 1 cm de celle du morceau de tube usagé. Désoxydez les quatre extrémités des tubes à raccorder avec une toile émeri.
Procurez-vous deux manchons calibrés. Désoxydez également les parties internes à emboîter à l’aide de la toile émeri enroulée sur elle-même pour mieux l’introduire à l’intérieur des manchons.
Enduisez les quatre extrémités des tuyaux de pâte décapante.
Enfilez à fond le premier puis le deuxième manchon. S’il y a un peu de jeu en longueur, répartissez-le entre les deux manchons.
Replacez la tuyauterie et revissez les colliers de fixation.
Soudez en protégeant le mur avec une plaque de matériau anti feu.

• Quatrième cas.
La fuite provient d’un trou ou d’une fente dans un tuyau de plomb.
N’essayez pas, là non plus, d’effectuer une soudure au chalumeau. Elle est trop délicate à réaliser, car il n’existe que très peu d’écart entre le point de fusion des alliages : soudure (250° à 280°) et celui du plomb 327°.
En effet, en faisant fondre la soudure, l’amateur absorbé par son travail risque de liquéfier la tuyauterie. Faites plutôt appel au plombier ou utilisez la soudure à froid.

Faire un commentaire

Votre mail ne sera pas visible. Les champs obligatoires sont marqués *

*

WP Facebook Auto Publish Powered By : XYZScripts.com